Entretien – Préparer une aventure en stand-up paddle board ✈

En vedette sur nos pages de réseaux sociaux il y a quelques semaines de cela, le magnifique voyage de Jay et Beth autour des îles Ioniennes, en Grèce, a sans aucun doute plu à nos abonnés ! Suite au franc succès de leur périple, nous avons contacté le couple d’aventurier qui a gentiment répondu aux quelques questions que nous nous posions sur leur voyage. Découvrez tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans une aventure en SUP similaire à la leur…

sup-47
  1. Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous lancer dans cette aventure ?

 Nous avons tous les deux fait pas mal de stand-up paddle auparavant et nous avions adoré passer du temps sur l’océan. En fait, c’est en filmant des vacanciers sur une flottille de voiliers en Grèce pour le travail que nous nous sommes dit «  cela serait un voyage fantastique à faire en SUP. Laissons tomber le voilier et faisons-le en paddle ! » Nous avons vu le genre de plages isolées dans lesquelles les voiliers faisaient escale et nous avons pensé que nous pourrions atteindre des endroits encore plus reculés sur nos planches. Jay a préparé l’aventure un an à l’avance, en réfléchissant aux itinéraires à prendre, à ce que nous devions emporter, etc. 

 

  1. À qui conseilleriez-vous ce voyage ?

 À tous ceux qui aiment la mer et les aventures spontanées ainsi qu’à ceux qui ne peuvent pas passer toutes leurs vacances à lézarder au bord de la piscine ! Cela dit, je pense que si vous n’aimez pas dormir dans une tente, ne pas vous laver à l’eau fraîche pendant au moins une semaine ou être dans des endroits reculés pleins de bruit la nuit, ça ne sera peut-être pas votre truc. Si vous aimez l’océan, l’aventure, le grand air et l’activité physique, alors c’est certainement une aventure qui vous conviendra !

 

  1. Quels objets essentiels conseilleriez-vous d’emmener pour un voyage comme le vôtre ?

– De la protection solaire à indice élevé et un chapeau à large bord pour maintenir votre visage et votre tête à l’ombre. Il fait très chaud quand on pagaie en Juillet ! 

 – Les sangles de toit ont été très pratiques pour différentes raisons : comme cordes à linge artisanales vu que tout était assez humide, par exemple. Elles étaient aussi pratiques pour s’amarrer aux rochers et pour attacher nos planches l’une à l’autre au milieu de l’océan quand nous nous arrêtions pour déjeuner. 

 – Nous avons emmené des gourdes de type sac banane pour avoir constamment de l’eau à portée de main, car il est nécessaire de boire beaucoup quand on fait du SUP. 

 – Des cuillères-fourchettes. Nous n’aurions pas pu faire sans. Petit-déjeuner, déjeuner et diner.

 – Un canif. Nous l’avons utilisé pour plein de choses : couper de la corde, de la pastèque, des asticots pour s’en servir comme appât pour la pêche !

 – Du papier toilette. La nature vous servira de cabinets !

 – Un spray anti-moustiques. Nous avons eu la chance de ne pas avoir eu trop de moustiques mais c’est toujours bon à avoir !

 – Une torche, une petite lampe suspendue pour la tente et une lampe frontale. Il fait plutôt sombre quand vous êtes seul sur la plage !

 – Un appareil photo. Vous aurez l’occasion de prendre de magnifiques photos ! 

sup-64
  1. Combien le voyage vous a-t-il coûté et combien de temps à l’avance l’avez-vous préparé ?

 Cela faisait un certain temps que nous parlions de ce voyage mais la véritable organisation s’est plus ou moins faite au dernier moment. Nous n’avons réservé les vols que quelques semaines à l’avance et nous avons fait nos bagages à la toute dernière minute. Cependant, je conseillerais de réserver les vols à l’avance si vous savez quand vous voulez partir parce que vous avez plus de chances de trouver un bon plan ! Les vols aller-retour jusqu’à Préveza en Grèce nous ont coûté 800 £ pour deux, avec nos planches de stand-up paddle dans nos sacs Une fois là-bas, vous n’avez plus qu’à payer pour la nourriture. C’est à vous de voir ce que vous voulez dépenser. Nous avons mangé pour pas cher la plupart du temps en nous arrêtant dans les villages que nous traversions pour nous approvisionner en boîtes de thon, en avocats, en salami, en café et en bouteilles d’eau. 

 

  1. Avez-vous pu vous détendre tout en sachant que vous deviez pagayer tous les jours ?

 Les premiers jours, je n’étais pas aussi détendue que Jay ! J’appréhendais un peu le fait de devoir autant pagayer dans des lieux inconnus. Je pense que j’avais peur d’affronter des vents violents en étant au large. Les premiers jours, nous avons pagayé comme des forcenés et sans nous arrêter de la journée. C’est pourquoi nous n’avons vraiment ressenti la fatigue que quand nous nous sommes finalement arrêtés le troisième soir. Je pense que c’est à ce moment-là que nous avons réalisé que nous pouvions commencer à pagayer plus tôt dans la journée et essayer d’atteindre notre destination avant que la température n’augmente, car c’est la chaleur qui fatigue le plus ! Après ça, on avait vraiment le sentiment d’être en vacances !

 

  1. Quel est votre meilleur souvenir du voyage ?

 C’est difficile de ne choisir qu’un seul souvenir ! Je pense que le fait de voir le lever et le coucher du soleil tous les jours est une sensation fantastique. Le sentiment général de liberté et de spontanéité était incroyable. Il n’y a rien de mieux que d’être dehors, au grand air, et de nager dans la mer tous les jours pendant deux semaines ! En plus, même en ayant planifié un itinéraire, vous ne savez jamais ce qui vous attend derrière le prochain cap, ce qui fait que chaque instant du voyage est une surprise. Vous ne savez jamais exactement où vous allez planter votre tente pour la nuit !

 

  1. Qu’aimeriez-vous dire aux aspirants aventuriers avant qu’ils ne s’embarquent dans un périple comme celui-ci ?

 Je conseillerais clairement à toutes les personnes désireuses de se lancer dans une aventure en SUP de pratiquer le paddle avant de partir ! Entraînez-vous à pagayer sur vos planches chargées avec tout votre équipement, parce que les planches semblent beaucoup plus lourdes et se manœuvrent différemment. Il y a vraiment une vitesse maximum à laquelle il est possible de pagayer avec 20 kg sur la planche ! Préparez votre voyage en fonction du lieu approximatif où vous voulez passer chaque nuit. Lors de notre préparation, nous nous sommes rendu compte que nous ne passerions nulle part où nous pourrions faire le plein de provisions pendant quelques jours. C’est pourquoi nous avons veillé à avoir suffisamment d’eau et de nourriture pour tenir. Vous ne voulez pas manquer d’eau potable sur une plage reculée ou quand vous êtes en train de pagayer sous la chaleur ! C’est aussi très important de comprendre les vents locaux, les marées, les routes des ferries, etc. Nous avons fait en sorte de bien connaître les endroits par lesquels nous passions afin de ne pas être dans certains bras de mer quand le vent se soulève ou qu’un énorme ferry passe. Vous ne voudriez pas vous faire piéger dans son sillage !

 

  1. Si vous deviez refaire ce voyage, y a-t-il quelque chose que vous feriez différemment ?

 Nous partirions certainement avec moins d’équipement. Nous pensions partir léger mais à la fin du voyage, il y avait des choses que nous n’avions jamais portées ou utilisées et que nous n’avions sans doute pas besoin d’emmener. Vous n’avez littéralement besoin que d’une paire de short de surf et d’un bikini. Les nuits sont chaudes donc vous n’avez même pas besoin d’un pull ! Emportez de bon tapis de camping déroulants : nos tapis de yoga n’ont pas été suffisants et vous aurez besoin d’un peu de rembourrage quand vous dormirez sur une plage de galets.

 

  1. Comment l’équipement a-t-il tenu au cours d’une telle aventure ?

 Les stand-up paddles Explorer de Red Paddle Co étaient parfaites pour ce voyage. Le tendeur sur le deck nous a permis de transporter tout ce dont nous avions besoin sans problèmes. Les planches étaient suffisamment grandes pour voyager mais suffisamment légère pour être ramenées sur la plage tous les soirs. Elles ont fini par être plus que de simples stand up paddles : elles ont servi de chauffeuses, de matelas, de tables, de plongeoirs, de radeaux et ainsi de suite…

 

  1. Pour finir, est-ce que vous avez d’autres aventures prévues pour l’avenir ?

 Oui, bien sûr ! Nous avons déjà commencé à discuter des prochains endroits dans lesquels nous aimerions faire du SUP : la Sardaigne, la Corse… On se prépare ! Jay aimerait d’abord se lancer dans une aventure en SUP chez nous, au Royaume-Uni… Nous vous tiendrons au courant !

https://youtu.be/elT1HfB8Ib4

Merci encore à Jay et Beth ! Vos conseils sont grandement appréciés !

journal-8

Thanks again Jay & Beth! Your tips are more than welcomed!